Pylade - atelier d'interprétation

Pier Paolo Pasolini / Arnaud Meunier

pylade
pylade1
pylade
pylade1

 

Salle du 5e étage


Atelier d'interprétation
du lun. 8 au ven. 12 juin



Dans Pylade, tout est léger comme dans un rêve et le spectateur n’est pas tenu en haleine comme dans un drame policier mais bel et bien bousculé par cette histoire qui ne propose aucune résolution. Avec humour et une douce ironie, Pasolini désamorce constamment la dramaturgie de l’œuvre pour en faire un grand poème épique, sujet à méditation. On peut lire dans Pylade la douloureuse question de l’apprentissage de la démocratie et de la citoyenneté dans l’Italie profondément marquée par près d’un quart de Siècle de régime fasciste ; Pasolini est un intellectuel qui ne pouvait qu’être hanté par ces questions. Mais dans Pylade, c’est avant tout d’Art et de poésie dont il s’agit et plus précisément de la place du poète face au pouvoir.

Retrouver la langue « à la fois trop facile et trop difficile » de l’auteur de Théorème est toujours un choc et une jubilation parce qu’à la beauté du poème répond l’intelligence du dialogue socratique et c’est en cela qu’elle est universelle. Les traductions de ces pièces ont à peine dix ans, Pylade n’a plus été joué depuis huit ans, Pasolini est donc, chez nous, un tout jeune auteur contemporain !

Arnaud Meunier


 

Arnaud Meunier

En janvier 2011, Arnaud Meunier a pris la direction de La Comédie de Saint-Étienne, Centre dramatique national et de son École nationale supérieure d’Art dramatique. Il y développe un nouveau projet où la création et la transmission sont intimement liées. Le dialogue des esthétiques et des générations, le renouvellement des écritures scéniques, la découverte de nouveaux auteurs, la présence au quotidien des artistes, l’ouverture et le partage du Théâtre aux populations les plus larges et les plus variées sont les axes forts du projet qu’il met en oeuvre.
Diplômé de Sciences Politiques, il commence une formation de comédien, puis fonde en 1997 la Compagnie de la Mauvaise Graine. Très vite repérée par la presse et les professionnels lors du festival d’Avignon 1998, sa compagnie est accueillie en résidence au Forum du Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis et soutenue par le Théâtre Gérard Philipe (sous la direction de Stanislas Nordey).
La compagnie y développe son travail de création sur des auteurs contemporains. Elle sera par la suite en résidence à la Maison de la Culture d’Amiens, puis associée à la Comédie de Reims et au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Fidèle à son attachement aux auteurs vivants, Arnaud Meunier poursuit un compagnonnage avec l’œuvre des auteurs qu’il affectionne, montant plusieurs pièces de Pier Paolo Pasolini, Eddy Pallaro, Michel Vinaver, Oriza Hirata et Stefano Massini. De ce dernier, Arnaud Meunier mettra notamment en scène Chapitres de la chute, Saga des Lehman Brothers, spectacle qui recevra le Grand prix du Syndicat de la critique 2014, après sa nomination aux Molières. Parallèlement, il travaille également pour l’Opéra en tant que metteur en scène ou dramaturge.
Trilingue (français, allemand, anglais), il a travaillé au Japon, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Algérie, en Italie, en Autriche, en Angleterre, en Norvège, au Maroc, aux Emirats arabes unis, en Chine et aux États-Unis.


 

Avec les élèves de 1ère année (promotion 27) de L’École de la Comédie
Arthur Amard, Lou Chrétien-Février, Valentin Clerc, Margaux Desailly, Alicia Devidal, Luca Fiorello, Simon Terrenoire, Guillaume Trotignon, Maybie Vareilles, Elsa Verdon

 

Sous la direction de Arnaud Meunier