Présentation

Je suis le devoir du tri. Mystère, tri mystère du finistère, des Trébendious
et des trédious, des trébendious.
Le gim de l’air de Ferme, le giderme,
le citerme, le cimeterme, de l’arterme, le gim de l’air de l’airme, le citerme,
le cin de terme de la terme en terme, le gin de l’air en trame.

C’est suite à la découverte du livre de l’historien d’Art Michel Thévoz, Écrits bruts, qu’Olivier Martin-Salvan a imaginé ce travail. Le comédien qu’on a vu dans nombre de créations de Pierre Guillois, Valère Novarina, ou encore chez Benjamin Lazar, a été subjugué par les textes réunis dans cet ouvrage. Souvent méconnus, ces témoignages émanent d’auteur.rice.s marginaux.ales dépourvu.e.s de toute éducation artistique, généralement hospitalisé.e.s dans des structures psychiatriques. S’en dégagent un formidable élan vital et une poésie très particulière.

Pour les rendre sensibles, Olivier Martin-Salvan s’est entouré de talentueux.euses complices dont le musicien et compositeur Philippe Foch, qui accompagne ce voyage vers les profondeurs de l’esprit en manipulant un instrumentarium complexe. Il se tient au plateau dans l’espace d’une cage exiguë imaginée, tout comme les costumes, par les plasticiens Clédat & Petitpierre. Cette cage se transforme parfois en une lanterne magique faisant naître sur les murs un théâtre d’ombres mouvantes. S’agit-il de terreurs nocturnes ? Ou peut-être nous renvoient-elles l’image de présences schizophréniques telle celle de Jacqueline, singulière jeune femme dont les écrits sont au cœur du spectacle ?

Photos

Presse

Les Inrockuptibles | Le Chœur des aliénés | Patrick Sourd

France Culture | Par les temps qui courent par Marie Richeux

IO Gazette | Contes de la folie ordinaire | Mathias Daval

La Terrasse | rencontre avec Olivier Martin-Salvan | Manuel Piolat-Soleymat

 

Distribution

conception artistique Olivier Martin-Salvan | composition musicale Philippe Foch | avec Philippe Foch, Olivier Martin-Salvan | collaboration à la mise en scène Alice Vannier | regard extérieur Erwan Keravec | scénographie et costumes Clédat & Petitpierre | lumières Arno Veyrat | traitement et spatialisation sonore Maxime Lance | conseil à la dramaturgie Taïcyr Fadel | retranscription des textes Mathilde Hennegrave | régie générale et régie son Maxime Lance | régie Lumière Thomas Dupeyron | production, diffusion et coordination Colomba Ambroselli assistée de Nicolas Beck

production Tsen Productions | coproduction Le Tandem Scène Nationale d’Arras-Douai, Le Centquatre-Paris, Le Lieu Unique Scène Nationale de Nantes, La Maison de la Culture de Bourges Scène Nationale, Scène Nationale du Sud‑Aquitain, Tréteaux de France Centre Dramatique National, Théâtre de Cornouaille Scène Nationale de Quimper | avec le soutien de La DRAC Île-de-France (aide à la création) et de la SPEDIDAM | Accueil en résidence Le Tandem Scène Nationale de Arras-Douai, Le CENTQUATRE-PARIS, Théâtre de la Cité – CDN Toulouse Occitanie, Théâtre de l’Entresort de Morlaix, Tréteaux de France Centre Dramatique National | Remerciements Alain Moreau, Annie Le Brun, Catherine Germain, Nadège Loir, Gian Manuel Rau, Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Saint‑Anne à Paris, Collection de l’Art Brut Lausanne (Suisse), Réseau Fribourgeois de santé mentale à Marsens (Suisse), Kunstmuseum Bern (Suisse) De l’homme à l’homme vrai, le chemin passe par l’homme fou Michel Foucault

Olivier Martin-Salvan est artiste associé au Centquatre‑Paris, membre du collectif artistique de la Comédie de Colmar CDN direction Émilie Capliez et Matthieu Cruciani, membre du phalanstère d’artistes du Nouvel Entresort / Catalyse Morlaix et également parrain de la promotion 30 de l’École de la Comédie de Saint‑Étienne CDN. Philippe Foch est artiste associé à Césaré, Centre National de création musicale de Reims et également à Athénor Centre National de création musicale de Saint‑Nazaire.

Création le 5 novembre 2019 au Tandem Scène Nationale d’Arras-Douai

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | jeu. 13 février | à l’issue de la représentation