Présentation

Sept fois à terre, huit fois debout.
(proverbe japonais)

Après avoir travaillé sous la direction de James Thierrée, Aurélien Bory ou encore de Marc Lainé, Raphaëlle Boitel propose dans sa troisième création une réflexion sur l’équilibre et le déséquilibre, la chute et la persévérance. La jeune circassienne réunit au plateau cinq acrobates de différentes cultures, fraîchement diplômés de la célèbre Académie Fratellini. Il y a Julieta au coeur de son cerceau, Aloïse en contorsion, Salvo dans ses sangles, Alejandro jonglant et Loïc perché sur son fil. Dans un enchevêtrement de câbles, de projecteurs, de perches, de guindes et de sangles, nous les voyons façonner leur quotidien, grimper, voler, s’observer, douter, se tromper parfois, et s’obstiner. Mais toujours avancer. Le spectacle dont le titre évoque en clin d’oeil les latitudes situées entre le 50e et le 60e parallèle, cette région du globe, théâtre de vents extrêmement violents, nous apparaît comme une métaphore même de l’acte créateur fait de perpétuelles remises en question. Une performance à la fois sensible, spectaculaire et très poétique, à voir en famille.

Photos

Distribution

mise en scène Raphaëlle Boitel | avec Aloïse Sauvage, Julieta Salz, Salvo Capello, Alejandro Escobedo, Loïc Leviel | technique Silvère Boitel et Tristan Baudoin | collaboration artistique, scénographie, lumière Tristan Baudoin | construction Silvère Boitel | musique originale Arthur Bison | aide à la création son et lumière Stéphane Ley et Hervé Frichet | costumes Lilou Hérin | photos © Georges Ridel

production l’oublié(e) / si par hasard avec le précieux soutien de l’Académie Fratellini | coproduction Tandem Douai-Arras ; Le Grand T – Théâtre de Loire Atlantique ; La Brèche – Pôle national des arts ducirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville ; L’Agora – Pôle National des Arts du Cirque Boulazac Aquitaine ; le Grand R – Scène nationale de La Roche-sur-Yon

accueil en résidence Le Carré Magique – Pôle national des Arts du Cirque de Lannion | avec la collaboration et le soutien de Hervé Grizard de la corderie Clément | la Compagnie l’oublié(e) a reçu le soutien du Conseil départemental de Seine Saint-Denis pour sa résidence à l’Académie Fratellini et de la SPEDIDAM | merci à Valérie Fratellini pour le prêt des costumes personnels d’Annie et Valérie Fratellini et de Pierre Etaix | créé en décembre 2015 au Tandem Arras Douai – Scène nationale

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène | jeu. 7 décembre | à l’issue de la représentation