Présentation

« Rien qu’un mot sur une page et le théâtre est là. » 4.48 Psychose.

Sarah Kane écrit cinq pièces avant de se donner la mort à vingt-huit ans. Son œuvre radicale parle de son impossibilité à vivre avec une violence percutante et scandaleuse.

Matière hallucinante pour des jeunes gens que de pouvoir plonger dans la totalité d’une œuvre souvent considérée comme une des plus fascinantes du XXe siècle.

Lorraine de Sagazan propose aux onze élèves comédien.ne.s de la promotion 29 de travailler à partir d’un montage de textes des œuvres de Sarah Kane.

Ensemble, ils chercheront un endroit d’incarnation et de vérité, pour tenter d’approfondir leur singularité au plateau.

« J’en avais marre de toutes ces pièces naturalistes à la con alors je me suis dit que j’allais écrire une pièce qui ne pourrait jamais devenir un film, un téléfilm ou un roman. » Sarah Kane au sujet de L’amour de Phèdre et de Purifiés.

Distribution

avec les élèves comédien.ne.s Lina Alsayed, Yohann-Hicham Boutahar, Ambre Febvre, Brahim Koutari, Chloé Laabab, Jonathan Mallard, Élise Martin, Djamil Mohamed, Julia Roche, Mikaël Treguer, Pierre Vuaille | © Jirkaeje