Quelques définitions choisies du mot « éclat » :
– Action d’éclat : exploit qui attire vivement l’attention, qui rompt
avec les habitudes. – Éclat de rire : action d’éclater de rire ; bruit ainsi
produit, rire aux éclats : rire très fort. – Voler en éclats : se briser violemmenten projetant des éclats ; être pulvérisé. – Fragment détaché soudainementd’un corps dur ou projeté par un corps qui se brise ; marque qui en résulte à la surface de ce corps – Manifestation vive et brusque d’un sentiment, accès soudain… – Portion de la tige enracinée d’une plante que l’on replante pour obtenir un nouveau sujet.

Il n’est pas aisé de faire entrer le travail de Nathalie Béasse dans une case. Cette jeune artiste qui est à la fois autrice, chorégraphe, plasticienne et metteuse en scène, poursuit une recherche autour de l’humain, de ses débordements et de ses empêchements. A la frontière de plusieurs arts : le théâtre bien sûr dont elle a tendance à se défier, mais aussi l’installation ou encore le cinéma, elle conçoit ses spectacles comme on peint une fresque, travaillant un peu à la manière d’un peintre qui effacerait sa toile au fur et à mesure qu’il progresse, de manière à ne pas la rendre trop explicite.

Dans sa dernière création, aux éclats…, trois comédiens s’amusent de la riche sémantique du titre du spectacle et tirent le fil des expressions qui s’y rapportent. Observant avec minutie leurs failles et leurs dérives, ils choisissent souvent d’attraper les mots par leur sens premier. De cet univers singulier où les couleurs, les matières, les corps s’agencent sans cesse en de petites ou de très grosses catastrophes, naît un irrésistible sentiment de burlesque pour nous faire rire aux éclats.

Distribution

conception, mise en scène et scénographie Nathalie Béasse | création lumière Natalie Gallard | musique originale Julien Parsy | décor Julien Boizard, Corine Forget, Philippe Ragot | avec Étienne Fague, Clément Goupille, Stéphane Imbert | © Jean-Louis Fernandez

production association le sens | coproduction la Comédie de Clermont-Ferrand – Scène nationale, le Quai – CDN – Angers ; le Théâtre de la Bastille – Paris ; le Théâtre de Lorient – CDN ; La Halle aux grains – Scène nationale – Blois | avec le soutien en résidence Le Théâtre – Scène nationale ; Saint-Nazaire, Centre culturel ABC ; La Chaux-de-Fonds – Suisse, Le Cargo / Segré, le CNDC / Angers | la cie Nathalie Béasse est conventionnée par l’État, la DRAC des Pays de la Loire, par le Conseil régional – Pays de la Loire et reçoit le soutien de la Ville d’Angers | Nathalie Béasse est artiste associée à la Comédie de Clermont-Ferrand – scène nationale

 

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | jeu. 18 mars | à l’issue de la représentation