Présentation

À quelque chose près, on peut assimiler le fait de monter dans le carrosse doré
à l’entrée dans une cage dorée. Les deux sont censés offrir une
vie plus confortable, moins stressée, alors qu’il s’agit d’une prison.
L’or éblouit ; c’est pourquoi on ne s’aperçoit pas tout de suite du piège.

Carrosse, c’est d’abord un objet, un décor. C’est un char immobile, une installation-fiction qui se place et se déplace hors des murs des théâtres, à
l’intérieur dans des salles non équipées, en extérieur dans des cours, au fond des bois, au milieu des champs ou aux pieds des monuments…

Né de la rencontre entre l’autrice Pauline Peyrade, la circassienne Justine Berthillot et le scénographe James Brandily, Carrosse est inspiré d’un conte nordique intitulé Peau de Phoque qui interroge les liens entre maternité et dépression. La pièce explore une figure féminine devenue archétype contemporain, celle de la mère accablée, la femme qui ne quitte plus son lit et avale des médicaments. Elle est prisonnière de son carrosse à savoir d’elle-même, du rôle que lui a assigné le monde, sa fonction de mère.

Le spectacle nous plonge dans son quotidien et dans celui de son fils adolescent, entre réalisme et onirisme, entre rapports de force et complicité, à la croisée des mots et du mouvement.

Distribution

texte Pauline Peyrade | mise en scène Justine Berthillot et Pauline Peyrade | chorégraphie Justine Berthillot | avec Justine Berthillot Pauline Chabrol | scénographie James Brandily assisté de Laure Catalan | son Nihil Bordures | lumière et régie générale Aby Mathieu | costumes Gwladys Duthil | consultant agrès Frank Breuil | construction décor Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne | © Anne-Laure Plantin

production # CiE (production déléguée) ; La Comédie de Saint-Étienne – CDN | Les Scènes du Jura – Scène nationale | coproduction La Verrerie – Pôle national des arts du cirque Languedoc-Roussillon (Alès), La Comédie de Béthune, Réseau La Vie devant soi – Théâtre Dunois à Paris, Théâtre Jean Vilar à Ivry-sur-Seine, Théâtre de Chevilly-la-Eue, Théâtre à Châtillon | accueil et soutien à la résidence Théâtre d’Arles, scène conventionnée art et création pour les nouvelles écritures, La Chartreuse, centre national des écritures du spectacle | avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

 

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | jeu. 21 novembre | à l’issue de la représentation

En tournée

| en tournée dans le cadre de La Comédie itinérante • 23 novembre au 7 décembre