présentation

Un deal est une transaction commerciale portant sur des valeurs
prohibées ou strictement contrôlées, et qui se conclut, dans des espaces neutres,
indéfinis, et non prévus à cet usage, entre pourvoyeurs et quémandeurs
par entente tacite, signes conventionnels ou conversation à double sens,
dans le but de contourner les risques de trahisons et d’escroquerie
qu’une telle opération implique…

C’est par cette didascalie que s’ouvre Dans la solitude des champs de coton, somptueuse pièce de Bernard-Marie Koltès qui introduit le principe même de ce projet à la frontière du cirque et de la danse. Un mot donc pour point de départ : deal comme un échange avec l’autre, comme un défi lancé, comme une affaire à traiter, comme un challenge à relever mais aussi comme un round à tenir. Les deux interprètes, Jean-Baptiste André que le public stéphanois a pu admirer dans Pleurage et scintillement, Intérieur nuit, mais aussi dans Floe, et Dimitri Jourde, danseur chez Sidi Larbi Cherkaoui ou encore Martin Zimmermann, ont en commun une certaine physicalité. Tous les deux sont passés par le Centre national des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne et approchent le mouvement entre l’acrobatie et la danse.

Dans un espace en quadri frontal, ceinturé par un gradin en tôle ondulée aux formes irrégulières, ils investissent les figures du client et du dealer, se livrant à des variations inouïes autour de ce que l’œuvre de Koltès charrie comme imaginaire, de ce qu’elle plante comme décor et de ce qu’elle cristallise d’une certaine atmosphère.

 

Photos

Distribution

d’après Bernard-Marie Koltès | mise en scène, chorégraphie et interprétation Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde | collaboration à la dramaturgie Fabrice Melquiot | musique Jefferson Lembeye | conception et réalisation de la scénographie Vincent Gadras | construction décor Ateliers du Grand T – théâtre de Loire-Atlantique | lumière Jérémie Cusenier | collaboration artistique Mélanie Maussion | © Benoît Thibaut

production Association W | coproductions, soutiens ministère de la Culture – DRAC de Bretagne ; Direction générale de la Création Artistique – ministère de la Culture ; Ville de Rennes ; Théâtre Onyx – Scène conventionnée de Saint-Herblain ; Théâtre Louis Aragon – Tremblay-en-France ; CCN2 – Centre chorégraphique national de Grenoble ; Théâtre La Passerelle – Scène nationale de Gap et des Alpes du sud ; Le Triangle – cité de la danse à Rennes ; Les Tombées de la Nuit, Rennes ; La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; La Maison de la musique, Nanterre | cette création artistique a bénéficié d’une aide à la production dans le cadre du projet IN SITU ACT, cofinancé par le programme Europe Créative de l’Union européenne | avec soutien de la SACD / Processus Cirque |accueil en résidence au 783 – Nantes dans le cadre du partenariat avec la Compagnie 29×27 – SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS et à la salle Guy Ropartz – Rennes

 

 

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 11 décembre | à l’issue de la représentation