Présentation

Cédric n’arrive pas à dormir, obsédé par la dramaturgie du spectacle qu’ils sont
en train de créer avec Julien (son amant) et les acteurs de leur compagnie ;
littéralement habité par le personnage qu’il joue en ce moment : Divine, une/un
prostitué(e) sortie du roman de Jean Genet Notre-Dame-des-Fleurs.

Le texte de Marion Aubert se construit comme un dialogue avec l’œuvre de Genet. Il emprunte à Notre-Dame-des-fleurs des éléments de structure, de lieux et de personnages. Le choc littéraire et la puissance magique de la langue de Jean Genet transportent l’équipe du spectacle à travers le temps, du roman de 1942 à nos jours. Au fil des répétitions, chacun se laisse contaminer par l’œuvre. Peu à peu, les personnages du livre envahissent l’intimité, les angoisses et les désirs des comédiens. Genet invite chacun à mettre de la pagaille dans son présent, dans sa façon d’être au monde. Que représente l’homosexualité pour lui aujourd’hui ? Dois-je d’agir ou pas face aux violences commises à l’encontre des homosexuels, en Syrie notamment ? Sur un mode burlesque, tantôt chanté, tantôt déjanté, cette création explicite les rapports d’une société à ses prisons volontaires tout en questionnant ce que les œuvres produisent, comment elles aident à remettre en cause, à trahir ou à transformer.

 

Photos

 

Distribution

texte Marion Aubert variation autour de Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet | mise en scène Julien Rocha* | dramaturgie Cédric Veschambre* | assistant à la mise en scène Julien Geskoff* | merci à Théo Perrache | avec Cécile Bournay*, Matthieu Desbordes, Julien Geskoff*, Benjamin Gibert, Sabine Revillet*, Julien Rocha*, Arthur Vandepoel, Cédric Veschambre* et La chienne Doll | musique Matthieu Desbordes | lumière Benoit Bregeault | costumes Ouria Dahmani-KhouliAteliers de La Comédie de Saint-Étienne | scénographie Elodie Quenouillère | coaching vocal Myriam Djemour | coaching physique Florent Hamon | régie Lumière Sandrine Triquet | régie générale et son Norbert Pontier | photos © Julien Rocha

 * issus de L’École de la Comédie

production Compagnie Le Souffleur de verre | coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; Théâtre municipal d’Aurillac – Scène conventionnée – Scène régionale

la Compagnie Le Souffleur de verre est conventionnée avec le ministère de la Culture et de la Communication/Drac Auvergne-Rhône-Alpes et La Région Auvergne-Rhône-Alpes | elle est soutenue pour ce projet par la Ville de Clermont-Ferrand | avec le soutien de la SPEDIDAM | création le 7 novembre 2017 au Théâtre municipal d’Aurillac – Scène conventionnée – Scène régionale

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | jeu. 7 décembre | à l’issue de la représentation

| projection cinémathèque | Un chant d’amour de Jean Genet et Mademoiselle de Tony Richardson | jeu. 7 décembre | 14 h 30

En tournée

mar. 7 novembre 2017 | 19h30 | Aurillac (15) | Théâtre d’Aurillac – Scène conventionnée – Scène régionale

jeu. 9 novembre 2017 | 19h30 | vendredi 10 novembre 2017 19h30 | Clermont-Ferrand (63) | La Cour des Trois Coquins – Scène vivante

mer. 6 décembre au ven. 8 décembre | 19 h | La Comédie de Saint-Etienne – CDN