Présentation

Par amour, Ruby migre avec son amant Zan pour une terre lointaine perdue dans les hautes montagnes glacées d’un Klondike imaginaire. Holly Cross, Kotlik et Chilcoot les accompagnent. Tous croient trouver là-bas l’or
qui les rendrait riches et leur permettrait de devenir ce qu’ils espèrent.

Fais que les étoiles me considèrent davantage est à la fois un conte philosophique, un récit d’aventures, un chant d’espérance et d’amour. Le texte écrit par Hakim Bah prend source dans Jack London et Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche. C’est un véritable manifeste artistique souhaitant émanciper l’humanité des dogmes économiques, politiques et religieux.

La démarche de Jacques Allaire, dont nous avions accueilli Le Dernier Contingent il y a deux saisons, est proche de celles des plasticiens. Ses spectacles, conçus d’après des œuvres, des pensées ou des systèmes de pensée, opèrent une diffraction du temps et une dislocation de l’espace. Toute logique narrative ou chronologique est exclue, offrant au spectateur des visions qui s’apparentent au rêve ou au cauchemar. L’expérience commence alors, laissant toute la place aux sensations.

Distribution

texte Hakim Bah | mise en scène Jacques Allaire | avec Jean-Pierre Baro, Romain Fauroux*, Malik Faraoun, Marina Keltchewsky, Criss Niangouna | scénographie Jacques Allaire et Christophe Mazet | son Guillaume Allory | lumière Christophe Mazet | costumes Jacques Allaire et Wanda Wellard | photo © Laurence Leblanc

* Issu de L’École de la Comédie

production Le Tarmac – La Scène internationale francophone | coproduction (en cours) Tropiques Atrium – Scène nationale de Martinique ; Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – danse contemporaine – art et création ; La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; Ville de Montpellier, Théâtre Jean Vilar | avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie, du DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes, dispositif d’insertion de L’École de la Comédie de Saint-Étienne et de la Bulle Bleue – ESAT artistique, culturel, solidaire et singulier | cette création a bénéficié d’une résidence d’écriture au sein de la résidence Lattara – Montpellier Méditerranée | Création le 6 novembre 2018 |  Le Tarmac – La scène internationale francophone

 

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 23 janvier | à l’issue de la représentation

| projection Cinémathèque | Dead Man de Jim Jarmush (1995) mer. 23 janvier | 14 h 30 | présentée par Jacques Allaire