Présentation

Que se passe-t-il dans notre corps, dans nos imaginaires et dans notre oeil
quand ce que nous avons sous les yeux nous offre le temps d’une heure commune et collective l’occasion d’un ravissement sans tension ?

Les variations Goldberg nous sont familières pour les avoir entendues jouées par les plus grands pianistes, chacun s’y étant confronté de façon particulière tant il y a d’interprétations possibles de cette oeuvre extraordinaire. Polyphonique, énigmatique, mais aussi très incarnée et jubilatoire, cette musique offre un inépuisable territoire d’investigation pour le mouvement. Entraînées par ces élans, ces attaques, ces glissements, ce chant, les variations Goldberg diffusent une énergie inestimable. À partir de ce que cette musique génère comme puissance joyeuse, Loic Touzé choisit d’explorer la notion de « phrasé ». Il compose pour chacune des variations une forme d’existence sensible, offrant à notre vue un appui pour renouveler notre attention, un support simple pour accompagner notre écoute. Le chorégraphe désire observer plus particulièrement ce qui dans le même geste reproduit autrement, fait dissemblance. Blandine Rannou, claveciniste prestigieuse, joue au plateau ces Goldberg. Son interprétation a accompagné le processus de création et nourri profondément l’imaginaire des trois danseurs.

La soirée commence par une conférence performée Je suis lent. Le chorégraphe revient sur son parcours personnel, nous confiant les images intimes qui l’ont puissamment nourri et constitué, du corps de ballet de l’Opéra de Paris, en passant par les figures mythiques de l’expressionnisme, sans oublier les aventuriers de la post-modernité et les chantres de la nouvelle danse.

Distribution

chorégraphe Loïc Touzé | danseurs Madeleine Fournier, David Marques, Teresa Silva | clavecin Blandine Rannou | lumière Pierre Bouglé | photo © Martin Argyroglo

production association Oro | coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; CCN de Nantes ; CDC-Atelier de Paris ; Le Phare CCN du Havre ; Le Lieu Unique – Scène nationale de Nantes

partenariats Les Fabriques, laboratoire(s) artistique(s), Montévidéo (Marseille)

création le 26  février 2018 à La Comédie de Saint-Étienne

 

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène | mar. 27 février | à l’issue de la représentation