ou quand nous en aurons marre de l’art du mamihlapinatapai*

Riez, vous ne serez pas moins tristes, mais juste un peu plus mortels, et donc plus vivants

À quoi pouvait ressembler le premier clown de toute l’histoire de l’Humanité ? Était-il grimé ? En quelle langue s’exprimait-il ? Avec quels gestes ? Ces questions passionnantes taraudent, depuis longtemps, l’artiste Caroline Obin, également connue par certain.es sous son nom de scène, Proserpine. Dans cette performance qu’elle a imaginée et mise en scène, Caroline Obin convoque pour nous « l’être clown » à son état naissant, son état primitif. Au-delà de la représentation d’un clown préhistorique archétypale, c’est avant tout le désir de retrouver un langage « premier » – débarrassé des apparats du spectacle – dans sa dimension la plus pure et sans doute la plus irrésistible, qui anime la metteuse en scène. Ils sont donc sept artistes au plateau, clowns mus par une force poétique et sauvage allant jusqu’au krump, cette danse urbaine cathartique née dans les ghettos de Los Angeles au début des années 2000. À la fois monstrueux et follement attachants, ils font rejaillir pour nous les premières étincelles, celles d’où naquirent assurément les tout premiers éclats de rire.

* mot des Yagans, peuple de la Grande Île de Terre de feu. Il décrit un regard partagé entre deux personnes dont chacune espère que l’autre va prendre l’initiative de quelque chose, que les deux désirent, mais qu’aucune n’ose avouer.

Photos de répétitions

Distribution

écriture collective de plateau sous la direction de Caroline Obin / mise en scène et scénographie Caroline Obin / création musicale Jérôme Lapierre / avec Mario de Jesus Barragan, Margaux Desailly*, Danielle Le Pierrès, Jaime Monfort, Marcelo Nunes Ferreira, Ilaria Romanini, Loriane Wagner / dramaturgie Harry Holtzman / chorégraphie (krump) Emilie Ouedraogo Spencer / costumes Yvett Rotscheid / avec la collaboration de Ouria Dahmani-Khouhli / création lumière et régie générale Carine Gérard / cascades Elise Ouvrier-Buffet

*issue de L’École de la Comédie

production L’Apprentie Compagnie, La Comédie de Saint-Étienne – CDN,  Théâtre Dijon Bourgogne – CDN

coproductions / aides à la résidence Circa, Pôle national du Cirque Auch Occitanie ; La Verrerie, Pôle national du Cirque Alès Occitanie ; Archaos, Pôle national Cirque Marseille Méditerranée ; La Cascade, Pôle national Cirque Ardèche ; Le Carré Magique, Pôle national Cirque de Lannion ; Agora – Pôle national Cirque – Boulazac Aquitaine ; La Grainerie, Fabrique des Arts du Cirque et de l’Itinérance, Toulouse ; L’Usine, Centre national des Arts de la Rue et de l’Espace Public, Tournefeuille Toulouse-Métropole ; Espace culturel des Corbières CCRLCM, Ferrals-les-Corbières ; Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Evry et de l’Essonne ; Théâtre dans les Vignes, Couffoulens
soutiens Fondation E.C. Art-Pomaret, DRAC Occitanie, Région Occitanie, Département de l’Aude; Académie Fratellini, École Supérieure des Arts du Cirque de Saint-Denis ; Ésacto’Lido, École Supérieure des Arts du Cirque de Toulouse
L’Apprentie Cie est subventionnée par la DRAC Occitanie, la Région Occitanie et le Département de l’Aude dans le cadre de l’Aide au projet.

 

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène / 9 fév. à l’issue de la représentation

Presse

Sceneweb / à propos de Homo Sapiens

Téléchargement

Dossier de productionTélécharger

En tournée

en tournée du 12 au 15 janvier au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN