Dans une maison pavillonnaire, un couple découvre une jeune femme cachée dans le jardin.
Elle semble égarée et paniquée. L’intrusion de ce mystérieux
personnage va faire basculer leur vie dans le fantastique.

Après avoir revisité dans Vanishing Point les codes du « road movie » en entremêlant sur scène musique live et tournage en direct, l’auteur-metteur en scène Marc Lainé se penche cette fois-ci sur l’esthétique du cinéma « d’horreur ». Par les moyens du théâtre, il désire interroger au plateau la figure du loup-garou. Ce mythe de l’homme se transformant en bête sauvage et sanguinaire appartient depuis toujours à notre imaginaire collectif. Il a pu être interprété selon les âges comme un symbole politique ou érotique. Contrairement au cinéma qui privilégie souvent le spectaculaire à la réflexion, Marc Lainé, pour sa part, choisit de questionner tous les trucages. Par un dispositif « home made », il nous permet d’assister en direct à la transformation de la comédienne, par le jeu du maquillage et l’utilisation de prothèses. Non sans humour, il propose des pistes de réflexion sur la portée à la fois symbolique et fantasmatique d’une telle métamorphose, et nous interroge sur la nature d’un désir destructeur dans ses représentations les plus monstrueuses.

Distribution

texte, mise en scène et scénographie Marc Lainé | musique originale Gabriel Legeleux (alias Superpoze) | avec Geoffrey Carey, Bénédicte Cerutti, Marie-Sophie Ferdane, Gabriel Legeleux, David Migeot | collaboration à la scénographie Stephan Zimmerli | collaboration artistique Tünde Deak | Lumières, régie générale Kevin Briard | Vidéo Baptiste Klein
| Son Morgan Conan-Guez | Plateau Farid Laroussi | Création des maquillages et prothèses Cécile Kretschmar | Maquillage Noï Karuna | Assistanat à la scénographie Aurélie Lemaignen | Costumes en cours | Administration, production, diffusion Les Indépendances – Florence Bourgeon, Clémence Huckel, Colin Pitrat | Construction décors Ateliers de La Comédie de Saint-Etienne | Remerciements à Benoît Simon | photo © Stephan Zimmerli

production La Boutique Obscure | coproduction CDN de Normandie – Rouen ; Le Théâtre national de Chaillot ; La Scène nationale 61, Les Subsistances 15/17 ; La Comédie de Saint-Étienne – CDN, La Ferme du Buisson – Scène nationale 

Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Normandie, de la Région Normandie, du Conseil Général de l’Orne, du Fonds SACD Théâtre, de la SPEDIDAM et avec la participation du DICRéAM (CNC). | création le 14 novembre 2017 à La Scène Nationale 61

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène | mer. 25 avril | à l’issue de la représentation