présentation

Qui connaît la plus belle mort ? Le soldat qui tombe pour sa patrie, ou la mouche dans mon verre de whisky ?

Adapté du roman fleuve de l’auteur américain William T. Vollmann, La Famille royale nous entraîne sur les pas de Tyler Brady. Ce détective privé, sorte d’incarnation vivante de la figure des romans de série noire, est engagé par son frère pour identifier la mythique Reine des Putes du Tenderloin. Comme en proie à un sortilège, Tyler se voue corps et âme à cette enquête qui l’entraîne dans les bas-fonds de la ville… Cette fresque lyrique éblouissante, écrite sous le signe des amours contrariées, des vies gâchées et des sociétés corrompues, relève également de façon plutôt inattendue de l’exercice mystique. Il y est ainsi question de rédemption, de culpabilité, de diable et de bon Dieu. Tout en nous proposant une formidable chronique sur les laissés pour compte de nos sociétés modernes, le texte transfigure cette réalité noire en un paysage de légendes. Dans une scénographie en constants mouvements rythmés par un orchestre live aux accents de Joy Division ou d’Arcade Fire, La Meute nous convie à une descente aux enfers aussi trash, que fascinante.

photos

Distribution

d’après l’oeuvre de William T. Vollmann | adaptation et mise en scène Thierry Jolivet | avec Florian Bardet, Zoé Fauconnet, Isabel Aimé Gonzalez Sola, Nicolas Mollard, Julie Recoing, Antoine Reinartz, Savannah Rol, Paul Schirck* | composition et interprétation musicales Clément Bondu, Jean-Baptiste Cognet, Yann Sandeau | scénographie Anne-Sophie Grac | lumière David Debrinay | sonorisation Mathieu Plantevin | photos © Simon Gosselin

* issu de L’École de la Comédie

production La Meute – Théâtre | production déléguée Les Célestins – Théâtre de Lyon | coproduction Comédie de Caen – CDN de Normandie, Théâtre Jean-Vilar de Bourgoin-Jallieu

avec l’aide au projet de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes | avec la participation artistique du Jeune Théâtre National | avec le soutien de : l’École de la Comédie de Saint-Étienne – DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes ; de la Ville de Lyon ; de la Région Auvergne – Rhône-Alpes ; de la SPEDIDAM ; le CENTQUATRE-PARIS ; du CDN de Normandie – Rouen | texte édité chez Actes Sud-Papiers | créé le 4 janvier 2017 au Toboggan – Décines