Parmi vous et vos collègues, qui devrait être sauvé ? Qui serait-il le plus juste de sauver ?

À partir des « Œuvres de miséricorde » énoncées dans l’Évangile selon Saint Matthieu – vêtir ceux qui sont nus, donner à boire aux assoiffés, accueillir les étrangers, enseigner les ignorants, ensevelir les morts, etc. – la metteuse en scène Tiphaine Raffier a inventé un monde qui résonne étrangement avec le nôtre aujourd’hui. À travers chacune de ces injonctions positives, auxquelles tout chrétien doit répondre s’il veut racheter ses fautes, la jeune et talentueuse artiste tisse des histoires peuplées de personnages qui pourraient être nos contemporains.

Portée par une troupe d’interprètes remarquables, accompagnée de quatre musiciens, cette pièce formée de neuf chapitres nous entraîne d’une destinée à une autre, d’un conflit intérieur à un nouveau dilemme. De temps à autre, une caméra saisit un regard ou souligne judicieusement le contrepoint d’un geste, comme pour mieux accompagner nos pérégrinations dans les plis et replis de la morale.

Distribution

texte et mise en scène Tiphaine Raffier / assistanat et dramaturgie Lucas Samain / avec Sharif Andoura, Éric Challier*, Teddy Chawa, Pep Garrigues, François Godart, Camille Lucas, Edith Mérieau, Judith Morisseau, Catherine Morlot, Adrien Rouyard / et les musiciens de l’Ensemble Miroirs Étendus Guy-Loup Boisneau, Émile Carlioz, Clotilde Lacroix ou Amélie Potier, Romain Louveau / scénographie Hélène Jourdan / création lumière Kelig Le Bars / vidéo Pierre Martin / musique Othman Louati / création son Frédéric Peugeot et Hugo Hamman / costumes Caroline Tavernier assistée de Salomé Vandendriessche / chorégraphies Pep Garrigues / régie générale Olivier Floury / régie plateau Manuel Bertrand / régie lumière Christophe Fougou ou Julie Bardin / régie son Martin Hennart et Hugo Hamman ou François-Xavier Robert / régie vidéo Pierre Hubert / cadreur Raphaël Oriol

* issu de L’École de la Comédie

production La femme coupée en deux, La Criée – Théâtre national de Marseille / production musicale Miroirs Étendus / coproduction ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, Odéon-Théâtre de l’Europe, Festival d’Avignon, Théâtre du Nord – CDN Lille-Tourcoing, Théâtre de Lorient – CDN, Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis, Théâtre – Villeurbanne, Théâtre Olympia – CDN de Tours, Scène nationale de Châteauvallon-Liberté, La Rose des vents – Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Le Quartz – Scène nationale de Brest, Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes Pôle européen de création, Scène nationale 61, Le Préau – CDN de Vire-Normandie

 

© Simon Gosselin avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-de-France, de la Ville de Lille, de la DGCA et du Grand sud-Lille / avec la participation artistique du Jeune théâ tre national et le dispositif d’insertion de L’École du Nord – soutenu par la Région Hauts-de-France et le ministère de la Culture / la compagnie La femme coupée en deux bénéficie du soutien du ministère de la Culture / de la DRAC Hauts-de-France, au titre de l’aide aux compagnies conventionnées – ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur : Plateforme de production soutenue par la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur rassemblant le Festival d’Avignon, le Festival de Marseille, le Théâ tre national de Nice, La Criée – Théâ tre national de Marseille, Les Théâ tres, Anthéa, la Scène nationale Liberté-Châteauvallon et la Friche la Belle de Mai

Autour du spectacle

Projection Cinémathèque Le décalogue de Krzysztof Kieślowski / 3 mars • 14 h 30