Présentation

L’Amérique. Littoral de l’Est. Une plage au fond d’une baie enceinte par
les roches et par des collines boisées ; les arbres descendent jusqu’à la mer.
La marée est basse et laisse la grève découverte…

Cette première version de L’Échange a été écrite par un Paul Claudel de 25 ans, vice-consul à New York découvrant avec émerveillement les États-Unis. Elle est le miroir des émotions contradictoires qui le traversent alors : la nostalgie du pays natal, le sentiment de liberté, le poids de la solitude, et le plaisir de la découverte.

Dans une langue musicale et sensuelle, le poète imagine un choc des cultures. L’une humaniste et livresque, l’autre individualiste et mercantile. La première représentée par les jeunes mariés Louis Laine, métis d’origine indienne épris de liberté, et Marthe, jeune paysanne française fraîchement débarquée sur le nouveau continent. Le rêve américain et son libéralisme sont incarnés par un couple plus âgé, le riche financier Thomas Pollock Nageoire, et Lechy Elbernon, actrice sudiste.

Christian Schiaretti dirige une très belle distribution, avec Francine Bergé, Louise Chevillotte, Robin Renucci et Marc Zinga, pour éclairer le superbe souffle tragique de Claudel.

Distribution

texte Paul Claudel | mise en scène Christian Schiaretti | avec Francine Bergé, Louise Chevillotte, Robin Renucci, Marc Zinga | scénographie Fanny Gamet | lumière Julia Grand | conseil littéraire Guillaume Carron | photo © Frank van den Berg

production Théâtre national Populaire – Villeurbanne | coproduction Théâtre Les Gémeaux, Sceaux | création au Théâtre Les Gémeaux / Sceaux 15 novembre 2018

 

 

 

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 3 avril | à l’issue de la représentation

| projection Cinémathèque | carte blanche à Robin Renucci | Sempre Vivu de Robin Renucci (2007) | mer. 3 avril | 14 h 30 | présentée par Robin Renucci