Présentation

Ouverture d’atelier de la promotion 29 de L’École de la Comédie

 

Il y a des œuvres charnières, des « classiques contemporains » qui font le lien entre passé et présent. Genet réunit François Villon, les poètes romantiques, Bernard Marie-Koltès, Racine à Michel Houellebecq, Valère Novarina et Dieudonné Niangouna.

Jean Genet écrivait en français mais un français vivant, mobile, créateur, accueillant, qui se faisait chambre d’écho des territoires colonisés, partout où le français s’inventait en dehors de l’institution de la langue. C’est le français des marges, des exclus, des refoulés, des rebelles, des fragiles.

Une plongée dans cette œuvre monstrueuse, protéiforme, allant chercher aussi bien du côté des romans que du théâtre et des écrits politiques.

Distribution

de Jean Genet | mise en scène Frédéric Fisbach | avec les élèves de la promotion 29 de L’École de la Comédie |  photo © Sonia Barcet