Présentation

Si tu prêtais plus d’attention à la taille des flocons qui tombent
du ciel comme des plumes d’oiseau, tu pressentirais que ce voyage
va bouleverser ta vie… Tu ferais peut-être demi-tour.

Après plusieurs années d’exil passées en Allemagne pour des raisons politiques, le poète Ka revient en Turquie. Chargé par un journal stambouliote d’enquêter sur le suicide de jeunes femmes voilées, il est envoyé à Kars, une ville proche des frontières avec l’Arménie et la Géorgie. Le parti islamiste est sur le point d’y remporter les élections municipales. Ka espère également y retrouver la belle Ípek, son amour de jeunesse. Quand la neige s’abat sur la ville, Kars devient le théâtre de tous les possibles… Ce très beau roman d’Orhan Pamuk, célèbre écrivain turc, prix Nobel de littérature en 2006, est une plongée crépusculaire au coeur des problèmes qui nous agitent aujourd’hui : la relation entre l’Orient et l’Occident, avec ce qu’elle suppose de combat entre tradition et modernité, foi et athéisme. Aujourd’hui où les crispations identitaires et religieuses nous enferment dans des logiques meurtrières, Blandine Savetier a souhaité s’emparer par le biais du théâtre de cette oeuvre politique et philosophique, d’une richesse poétique exceptionnelle.

Photos

Distribution

d’après le roman de Orhan Pamuk | traduction Valérie Gay-Aksoy, Blandine Savetier et Waddah Saab | mise en scène Blandine Savetier | adaptation Waddah Saab et Blandine Savetier | avec l’aide amicale de Orhan Pamuk | avec Sharif Andoura, Raoul Fernandez, Mina Kavani, Julie Pilod, Philippe Smith, Irina Solano, Souleymane Sylla, Josué Ndofusu, Paul Gaillard et les voix de Baya Belal et Laurent Papot | dramaturgie et collaboration artistique Waddah Saab | assistant à la mise en scène Florent Jacob | scénographie Ludovic Riochet | accessoires et assistant à la scénographie Heidi Folliet | lumière Daniel Lévy | musique Saycet | vidéo Victor Egéa | costumes Léa Gadbois-Lamer | dessins et graphisme Jérémy Piningre | construction décor et costumes Ateliers du TNS | stagiaire mise en scène Marina Dumont | stagiaire costumes Mélanie Giraud D | réalisation des films Johan Legraie et Blandine Savetier (à Kars) / Claire Rouvillain, Morganne Shelford et Sarah Tcheurekdjian (à Paris) | montages Cécile Dubois | effets spéciaux Stef Meyer | régie générale Romain Crivellari | régie générale Bruno Bléger | régie Lumière Thibault D’Aubert / Patrick Descac (en alternance) | régie plateau Fabrice Henches | machiniste Daniel Masson | accessoiriste Maxime Schacké | régie son Valérie Bajcsa | régie vidéo Hubert Pichot | électricien Vivien Berthaud | habilleuse Angèle Gaspar | lingère Léa Perron | photos © Jean-Louis Fernandez

production Théâtre national de Strasbourg, Compagnie Longtemps je me suis couché de bonne heure
coproduction La Filature − Scène nationale de Mulhouse ; Théâtre des Quartiers d’Ivry − La Manufacture des OEillets ; Le Liberté − Scène nationale de Toulon ; La Criée − Théâtre national de Marseille ; Maison de la Culture de Bourges ; La Comédie de Saint-Étienne − CDN

avec le soutien de La Colline − théâtre national, du TARMAC − La Scène internationale francophone, de la Gaîté Lyrique et des Plateaux Sauvages, de la Friche la Belle de Mai, des Rencontres à l’échelle pour les résidences de création | avec l’aide de : DGCA, DRAC Hauts-de-France et du Conseil départemental du Pas-de-Calais | avec la participation artistique du Jeune Théâtre National | le spectacle fait partie du programme CircleS de l’Institut Français | Créé le 1er février 2017 au Théâtre National de Strasbourg

 

Autour du spectacle

projection cinémathèque | Mustang de Denis Gamze Ergüven | jeu. 19 octobre | 14 h 30