Présentation

Ôter les pelures de l’oignon. Il n’y aura rien après la dernière pelure,
pas de coeur, et pourtant, le sachant, je m’y acharnerai sans cesse.
Échapper aux simulacres ; tu dois le faire, tu y es condamné.
Tel est l’inutile travail de Peer Gynt.
Antoine Vitez

Après Hamlet et Lucrèce Borgia, avec l’impressionnante Béatrice Dalle, David Bobée poursuit son exploration des grandes figures du répertoire. Il s’attaque ici à un personnage complexe. Anti-héros par excellence, Peer Gynt est un menteur, lâche, cupide, individualiste, hâbleur, vaurien, infidèle, et pour autant un homme attrayant. La pièce d’Ibsen ne délivre aucune morale ni espoir, mais donne à observer une ascension sociale suivie d’une chute vertigineuse d’un être sans qualité qui n’a de cesse de fuir. Ce classique théâtral nous met face à nous-mêmes, à nos contradictions, nos rêves.

Le metteur en scène extrait brillamment la quintessence de cette pièce fleuve à la centaine de personnages et aux 50 décors différents. Magistralement éperdu dans une fête foraine désertée, Radouan Leflahi endosse avec panache le rôle-titre, admirablement accompagné par une troupe de comédiens à la folle énergie.

Photos

Distribution

texte Henrik Ibsen | traduction François Regnault | mise en scène et adaptation David Bobée | dramaturgie Catherine Dewitt | avec Clémence Ardoin, Jérôme Bidaux, Pierre Cartonnet, Amira Chebli, Catherine Dewitt, Radouan Leflahi, Thierry Mettetal, Grégori Miège, Marius Moguiba, Lou Valentini | composition et interprétation musicale Butch McKoy | assistanat à la mise en scène Sophie Colleu | scénographie David Bobée et Aurélie Lemaignen | lumière Stéphane Babi Aubert | composition musicale Jean-Noël Françoise | costumes Pascale Barré | Photos © Arnaud Bertereau


production CDN de Normandie-Rouen | coproduction Le Grand T de Nantes ; Les Théâtres de la ville de Luxembourg Les Gémeaux Scène nationale de Sceaux ; Châteauvallon scène nationale

avec le dispositif d’insertion de l’École du Nord soutenu par la Région Hauts-de-France et la DRAC Région Hauts-de-France | le CDN de Normandie-Rouen est un EPCC (Établissement Public de Coopération Culturelle) subventionné par le ministère de la Culture – Drac de Normandie, le Conseil régional de Normandie, le Conseil général de la Seine-Maritime, la Ville de Rouen, la Ville de Petit-Quevilly et la Ville de Mont-Saint-Aignan | avec le soutien de l’ODIA Normandie – Office de diffusion et d’information artistique de Normandie