Stéphane Braunschweig est un metteur en scène de théâtre et d’opéra internationalement reconnu. Appelé à 29 ans à diriger le Centre dramatique national d’Orléans, il a continué sa carrière dans l’institution e n enchaînant avec le Théâtre national de Strasbourg, le Théâtre national de la Colline et à présent le Théâtre national de l’Odéon où il a été nommé en 2016. Grand amoureux des classiques, il a monté Tchekhov, Shakespeare, Kleist, Brecht, Büchner et Ibsen, tout en se risquant dans les écritures d’Olivier Py ou d’Arne Lygre. Pour lui, les textes sont comme des paysages pour lesquels il imagine bien volontiers la scénographie ; l’écrin où les acteurs pourront lui donner corps. Formé par Antoine Vitez à l’École de Chaillot, il est très attaché à la transmission. Ancien directeur de l’École du TNS, il a aussi fortement participé à la création du dispositif « Premier acte », qui tend à aider les jeunes artistes victimes de discrimination.

Prônant publiquement la neutralité dramaturgique, il vient de confier le rôle de Macbeth à Adama Diop, où le rôle du médecin dans Soudain l’été dernier (Tennessee Williams) à Jean-Baptiste Anoumon, qui fut son élève à Strasbourg. Invité en 2016 à La Comédie avec Le canard sauvage d’Ibsen, il revient à l’occasion de ce Pleins-Feux pour nous parler de son parcours, de ses appétits et de ses préoccupations. Nous sommes heureux de présenter sa future création autour de L’École des femmes de Molière et d’accueillir sa Master Class dans notre école supérieure.