Présentation

GIRAFE : La girafe est l’unique mammifère du règne animal qui arrive à toucher ses oreilles avec sa langue. Quand elles se disputent, les girafes se battent avec leur cou. Il paraît que certaines girafes mettent fin à leur jour.

 

Surnommée ainsi en raison de sa grande taille, « Girafe » est une fillette de neuf ans qui parle comme une encyclopédie. Aidée d’un ours en peluche suicidaire, elle tente de réunir la somme de cinquante-trois-mille-cinq-cent-sept euros qui correspond à un abonnement mensuel pour Discovery Channel pendant cent ans…

En un détonnant mélange des genres (documentaire animalier, exposé d’école, parodie de pièce d’Anton Tchekhov, langage poétique, trivialité, etc.), l’auteur d’origine portugaise Tiago Rodrigues retrace à la manière d’un conte de fée, le parcours initiatique de cette petite fille malicieuse dans un pays en déroute. À travers son périple, il pose avec délicatesse et loufoquerie les questions du deuil, du bonheur, de la résistance et s’interroge sur les moyens de rester optimiste dans un monde en crise.

Joliment traduite et mise en scène par Thomas Quillardet, la pièce a été créée lors du festival d’Avignon 2018 et représentée à Paris dans le cadre du prestigieux Festival d’Automne.

photos

Distribution

texte Tiago Rodrigues | traduction du portugais et mise en scène Thomas Quillardet | avec Maloue Fourdrinier, Marc Berman ou Jean-Baptiste Anoumon, Christophe Garcia, Blaise Pettobone | assistanat à la mise en scène Claire Guièze | lumière Sylvie Mélis | scénographie Lisa Navarro | construction décor Philippe Gauliard | costumes Frédéric Gigout | © Pierre Grobois

production Cie 8 avril | coproduction Le Théâtre – scène nationale de Saint-Nazaire ; Festival d’Avignon ; Théâtre Paul Eluard – Choisyle-Roi, scène conventionnée pour la diversité linguistique ; Théâtre Jean Arp à Clamart ; FestivalTerres de Paroles ; Le Trident Scène nationale de Cherbourgen-Cotentin ; La Coupe d’Or-Rochefort | la Cie 8 Avril est conventionnée par la DRAC Ile-de-France–ministère de la Culture | avec le soutien de la Mairie de Paris, de la Région Ile-de-France, d’Artcena | texte traduit à l’initiative de France Culture, avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale | avec l’aide du T2G – Théâtre de Gennevilliers – CDN et du Théâtre des Treize vents – CDN de Montpellier

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 22 janvier | à l’issue de la représentation