Présentation

Un deux trois le temps qui lasse
Un deux trois qui nous agace
Un deux trois le temps qui passe
Et la vie qui s’efface

Joëlle (la quarantaine éprouvée) vient d’être engagée comme garde de nuit chez madame Chevalier (la quatre-vingt-dizaine furieuse) qui supporte difficilement les gardes diplômées que lui impose sa fille Geneviève (la cinquantaine dynamique). Mais Joëlle, ex-chômeuse, est prête à tout pour garder sa place.

L’autrice et metteuse en scène Catherine Anne reprend, vingt ans après, l’un de ses grands succès publié en 1999 aux éditions Actes Sud-Papiers, et souvent monté depuis, dans une nouvelle distribution épatante portée notamment par les comédiennes Catherine Hiegel et Clotilde Mollet. Dans cette pièce en forme de vaudeville acide, s’affrontent trois générations de femmes et deux classes sociales. Formidable machine à jouer, tout y est prétexte à la ruse, au mensonge et à la dissimulation…

L’autrice soulève des questions aussi percutantes que : « qu’est-ce qu’être femme dans le monde du travail ? Qu’est-ce qu’être femme face aux hommes ou face à leur absence ? Qu’est-ce qu’être mère ? Qu’est-ce qu’être à sa place ? » dans un enchevêtrement non dénué d’humour, où les temporalités mêmes finissent par s’emmêler, et dans lequel on finit par se demander qui manipule qui.

Distribution

texte et mise en scène Catherine Anne assistée de Damien Robert | avec Milena Csergo, Catherine Hiegel, Clotilde Mollet | décor Élodie Quenouillère | costumes Floriane Gaudin | lumière Samaël Steiner assisté de Loris Gemignani | son Madame Miniature | musique Émile Juin | © Éric Garault

production A Brûle-pourpoint | coproduction MC2:Grenoble, Théâtre Montansier de Versailles, Théâtre de la Renaissance d’Oullins | Aide à la création Région Auvergne-Rhône-Alpes | avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et de l’ENSATT | remerciements aux Tréteaux de France et au Cercle des Mécènes de la Compagnie Catherine Anne / A Brûle-pourpoint | avec le soutien de la SPEDIDAM

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 20 novembre | à l’issue de la représentation