Présentation

Il n’y a pas un drame humain qui n’offre quelques aspects très gais.

La veille de son mariage avec la jolie Viviane, Fernand Bois d’Enghien tente sans succès de rompre avec sa maîtresse, la chanteuse de music-hall Lucette Gautier. Mais sa future belle-mère, la baronne Duverger, invite la jeune femme à chanter lors de la cérémonie. Lucette accepte sans savoir que le futur marié n’est autre que son amoureux… Pour compliquer le tout, débarquent à l’improviste un clerc de notaire par profession, littérateur par vocation, un général sud-américain bien décidé à tuer ses rivaux, un homme du monde à l’haleine discutable, un ancien amant entretenu et quelques pique-assiettes.

Tour à tour trépidants, frénétiques ou au contraire complètement neurasthéniques et apathiques, les personnages de ce vaudeville sont prêts à
tout pour combler leurs désirs ou s’extirper de situations gênantes. Très vite, ce qui s’annonçait comme une fête joyeuse tourne à la lutte sans merci…

Pour cette comédie où cohabitent cocasseries, coups de théâtre et humour noir, le metteur en scène Gilles Chabrier et ses complices du Collectif 7 ont imaginé une scénographie sans d’autres cloisons qu’un nombre incroyable de portes. Elles s’ouvrent, se referment, se réagencent sans cesse en de multiples combinaisons, formant une vertigineuse machine à jouer.

photos

Distribution

texte Georges Feydeau | mise en scène Gilles Chabrier* | collaboration artistique Muriel Coadou* et Nathalie Ortega* | avec Gilles Chabrier, Éric Challier*, Émilie Chertier, Muriel Coadou, David Fernandez*, Thomas Germaine, François Herpeux, Cloé Lastère*, Nathalie Ortega, Stéphane Piveteau | lumière et régie générale Yan Arnaud | scénographie Benjamin Lebreton | son Nicolas Hadot | costumes Mathilde Giraudeau et Adélie Antonin assistées de Adèle Billod-Morel, Malaury Flamand, Rose Muel et Lisa Paris | maquillage et coiffure Pascal Jehan | © Pierre Grange

* issu.e.s de L’École de la Comédie

production Collectif 7 | coproduction Département de la Loire ; Théâtre des Pénitents ; Ville de Montbrison | avec l’aide de La Ville de Saint-Étienne, du Département de la Loire, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes | avec la participation artistique de l’ENSATT | avec le soutien du DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes, dispositif d’insertion de L’École de la Comédie de Saint-Étienne et avec le soutien à la résidence de l’Espace Culturel La Buire | Ville de l’Horme et La Comédie de Saint-Étienne

Autour du spectacle

| rencontre en bord de scène | mer. 6 novembre | à l’issue de la représentation