De l'écriture au plateau, du plateau à l'écriture - atelier d'interprétation

Fausto Paravidino / Caroline Michel

Paravidino
Paravidino2
Paravidino3
Paravidino4
Paravidino5

 

Salles de l'école


Atelier d'interprétation
du jeu. 12 nov. au ven. 4 déc.

Il s'agira de découvrir la singularité et la diversité de l'écriture théâtrale de Fausto Paravidino,et de l'éprouver sur le plateau à partir d'un choix de scènes effectué par les acteurs en fonction de leur sensibilité.
Un travail d'écriture au plateau pourra être proposé aux acteurs afin de les sensibiliser à la naissance d'une oeuvre théâtrale.

 

 

Fausto Paravidino

Né à Gênes en 1976, Fausto a grandi ensuite à Rocca Grimalda, un village du Piémont. Il vit  maintenant majoritairement à Rome. Il a toujours été acteur : à 19 ans il a été reçu à l’Ecole du Théâtre national de Gênes, puis il s’est transféré à Rome où il a continué son métier d’acteur pour le théâtre, puis pour le cinéma et la télévision. C’est là où il commence à écrire des pièces de théâtre: Ciseaux à volailles, Gabriele Premio Riccione – Tondelli, Premio Ubu 2001, Deux frères, La maladie de la famille M, Nature morte dans un fossé (Premio Gassman), Peanuts (pour le projet “Connection” du Théâtre National de Londres), Gênes 01, Morbid, Exit, Le cas B, le journal de Maria Pia, Les voisins (pour le Théâtre national de Bretagne), la Boucherie de Job (pour le Teatro valle occupato) They were in my Field (pour la Royal Court). Ses pièces sont représentées dans toute l’Europe et ont gagné de nombreux prix en Italie et à l’étranger. Il traduit de l’anglais essentiellement Shakespeare et Pinter ; il a écrit pour Radio 2 et Radio 3 ; en tant que metteur en scène, il monte essentiellement ses propres pièces, mais aussi celles d’autres auteurs.
Son premier film en tant que réalisateur Texas, co-écrit avec Iris Fusetti et Carlo Orlando, a été représenté au Festival de Venise en 2005. Ces dernières activités ont été la mise en scène de sa pièce Le journal de Maria Pia  (Stockholm, Nov 2010, tournée italienne 2012-14), La maladie de la famille M à la Comédie Française (Paris, 2011-13), l’émission télévisée Fil (Rai 3), la mise en scène de ses pièces Exit et Les voisins, actuellement en tournée. Pour le Teatro Valle Occupato il a organisé le laboratoire théâtral « Crise » et créé la pièce La boucherie de Job, qui sera en tournée à Paris, en Janvier 16.

Caroline Michel

Caroline Michel est traductrice d’italien et comédienne. Elle vit et travaille à Saint-Etienne depuis 2008.
Elle se forme en tant que comédienne au conservatoire de Montpellier puis à l’ESAD à Paris. Elle fait ensuite des études de langue et littérature italiennes à Paris III et se spécialise dans la traduction littéraire. En 2001, elle obtient le prix italien Pier Paolo Pasolini pour son mémoire de maîtrise “Pasolini poète, problèmes de traduction”.
Elle traduit des auteurs de théâtre italiens contemporains tels que Pier Paolo Pasolini, Fausto Paravidino, Letizia Russo, Antonio Tarantino, Francesco Silvestri, Angela Dematté, Stefano Massini, Davide Carnevali, Gabriele di Luca… Plusieurs de ses traductions sont publiées chez l’Arche, Actes Sud et aux Solitaires Intempestifs.
Pour le texte Variations pour le modèle de Kraepelin de Davide Carnevali, elle a obtenu le prix des Journées des auteurs de Lyon pour la traduction.
Depuis 2001, elle est membre du comité italien de la Maison Antoine Vitez qui lui a attribué plusieurs bourses de traduction. Par ailleurs, elle travaille régulièrement pour le surtitrage français de spectacles italiens pour le Festival Face à Face et auprès les compagnies de théâtre de Pippo del Bono, Motus, Emma Dante, Daria Deflorian Lucia Calamaro…
Comme comédienne elle travaille avec différents metteurs en scène  (E.Nekrosius, C.Benedetti, J.Lavabre, F.Jaibi, H.Ghosn, Cie la Réserve, C.Vernet…)
Elle vient de finir la traduction de Lost Words, la dernière pièce de Davide Carnevali qui a été mise en espace au Festival de la Mousson d’été par Véronique Bellegarde.
Elle a récemment été assistante à la mise en scène de Laurent Fréchuret pour la pièce En attendant Godot de S.Beckett qui s’est jouée à la Bâtie d’Urfé et au Festival d’Avignon en juillet 2015.
Elle a été assistante à la mise en scène de Fausto Paravidino dans un texte de l’auteur La maladie de la famille M. qu’elle a elle-même traduit, Vieux Colombier à Paris en 2010-11, avec des comédiens de la Comédie Française.

 


 

Avec les élèves de 1ère année (promotion 28) de L’École de la Comédie
Solène Cizeron, Fabien Coquil, Vinora Epp, Romain Fauroux, Hugo Guittet, Cloé Lastère, Fatou Malsert, Alexandre Paradis, Noémie Pasteger, Flora Souchier

 

Sous la direction de Fausto Paravidino

 

 

Atelier d'interprétation avec Fausto Paravidino, nov. 2015
Crédit photo : © Sonia Barcet

voir les photos