Autoportraits - atelier d'interprétation

Édouard Levé / Guillaume Béguin

autoportrait web
Autoportraits01
Autoportraits02
Autoportraits03
Autoportraits04
Autoportraits05
G_Beguin

 

5e étage


Atelier d'interprétation
du lun. 14 mars au mer. 13 avr.



L'Usine


Ouvertures publiques d'atelier
jeu. 14, ven. 15 et sam. 16 avr. / 20 h

 

Réservations : 04 77 25 14 14

 


 Billetterie

« L’humanité n’est rien d’autre qu’un paquet ou une collection de différentes perceptions, qui se succèdent les unes aux autres avec une inconcevable rapidité et sont en mouvement et en changements continuels. » C’est David Hume qui dit ça. Il écrit : rien d’autre. Nous ne sommes que mouvement. A part notre prénom et notre sexe, que nous sommes presque sûrs de garder toute notre vie (et encore, certains individus en changent), nous sommes bien obligés de nous l’avouer : rien en nous n’est permanent. Et même si nous avons parfois la sensation que notre personne est vraiment comme ceci et vraiment pas comme cela, nous savons – tout au fond de nous – qu’avec le temps tout s’en va et tout se transforme. Certains individus (Jean-Claude Romand, le faux Martin Guerre, etc.) vont jusqu’à s’inventer des identités, et devenir ce qu’ils ont inventé, soit des êtres complétement chimériques.

Je souhaite avec les élèves-comédien(ne)s mener une enquête théâtrale autour de l’impossible définition de sa propre identité individuelle. Qui est ce « Je » qui parle ? D’où vient-il et où va-t-il ? Que prétend-il ? Quelle est sa « vérité » ?

Nous nous appuierons notamment sur l’Autoportrait d’Édouard Levé* mais également sur des créations personnelles des élèves.

 Guillaume Béguin

* Édouard Levé (1965-2007) était photographe et écrivain. Parmi ses œuvres importantes : Autoportrait, collection de plus de mille aphorismes le concernant, et son dernier livre, Suicide, dont il remet le manuscrit à son éditeur quelques jours avant de se donner la mort.


 

Guillaume Béguin

Né en 1975 à La Chaux-de-Fonds, Guillaume Béguin, diplômé du Conservatoire de Lausanne en 1999, est metteur en scène et comédien.
Fondateur de la compagnie de nuit comme de jour, il porte tout d'abord à la scène le roman de Jon Fosse Matin et soir (2007). Suivent, en 2009, En même temps d'Evguéni Grichkovets, puis, l'année suivante, le diptyque Autoportrait et Suicide d'Édouard Levé. En 2011, il met en scène La Ville de l'auteur anglais Martin Crimp, et, en 2012, L’Épreuve du feu du Suédois Magnus Dahlström. Il aborde ensuite l'écriture de plateau avec la création du Baiser et la morsure (2013), puis Le Théâtre sauvage (2015). Dans l'intervalle, en 2014, il met en scène deux textes de Jon Fosse : Je suis le vent et Le Manuscrit des chiens III.
Dès 2011, il anime différents ateliers de formation professionnelle dans différentes écoles de théâtre, ainsi que des stages de formation continue pour comédiens professionnels. Guillaume Béguin a également mis en lecture de nombreux textes.
De 1999 à 2009, il est le codirecteur du Collectif Iter : La Confession, Le Voyage, Les Voix humaines et Les prétendants (conception et mise en scène, 2008).
Comme comédien, il joue dans de nombreux spectacles sous la direction de Maya Bösch, Isabelle Pousseur, Pierre Maillet, Walter Manfrè, Jo Boegli, Mihaï Fusu, Robert Sandoz, Andrea Novicov, Eric Devanthéry, Anne Salamin, Marcela San Pedro, Claudia Bosse…



 

Avec les élèves de 2e année (promotion 27) de L’École de la Comédie
Arthur Amard, Lou Chrétien-Février, Valentin Clerc, Margaux Desailly, Alicia Devidal, Luca Fiorello, Simon Terrenoire, Guillaume Trotignon, Maybie Vareilles, Elsa Verdon

 

Sous la direction de Guillaume Béguin

 

 



Atelier d'interprétation avec Guillaume Béguin, mars-avr. 2016
Crédit photos : © Sonia Barcet

Voir les photos