Édito

UN PAR UN, UN PLUS UN

Dans la volonté des artistes pionniers de la décentralisation au lendemain des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, il y avait plusieurs convictions : faire du théâtre autre chose qu’un privilège parisien réservé à une élite bourgeoise et intellectuelle ; créer des ponts fraternels entre les gens les plus divers possibles ; faire découvrir un nouveau répertoire qui serait répété et créé en province avant de tourner partout ailleurs.

C’est ce que Jean Dasté a fait, ici, à Saint-Étienne, inlassablement. Cette première saison dans notre toute nouvelle Comédie lui est tout naturellement dédiée.

La Comédie de Saint-Étienne possède désormais un des équipements les plus performants de France au service de la création et de la transmission. De cela, nous pouvons tous être collectivement très heureux et très fiers. En ouvrant notre nouvelle maison commune par un lancement de saison de trois semaines ouvert à tous, nous souhaitons que chacun puisse s’approprier ce nouveau lieu, s’y sentir bien et accueilli comme notre hôte. La Comédie, loin d’être une institution hautaine et élitiste, a su tout au long de son histoire, conserver son esprit d’origine : celui d’un théâtre populaire où l’exigence et le plaisir sont au rendez-vous. Faire découvrir le meilleur à tous dans une invitation chaleureuse : telle est notre ambition à chaque fois renouvelée et partagée.

En accueillant des artistes internationaux, en nous ouvrant encore plus à la danse contemporaine, en vous faisant découvrir les nouveaux talents d’aujourd’hui, bref en vous proposant de la joie, de l’étonnement et de l’audace : nous souhaitons être une ruche créative et innovante qui vous propose un théâtre d’aujourd’hui et de demain.

Que ce soit sur les routes de notre Comédie itinérante ou dans nos rencontres à l’autre bout du monde, nous sommes tout près et nous allons très loin. C’est dans ce grand écart permanent que se situe tout l’enjeu d’un Centre dramatique national et d’une École supérieure d’art dramatique aujourd’hui.
En me renouvelant leur confiance pour un troisième mandat, en inaugurant notre nouveau bâtiment lors de la célébration du 70e anniversaire de la décentralisation théâtrale, le ministère de la Culture, la Ville de Saint-Étienne, le Département de la Loire et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, nous donnent les moyens d’une nouvelle belle aventure. Qu’ils en soient chaleureusement
remerciés.

 

C’est avec vous tous qu’elle s’écrira.

 

Bienvenue, place Jean Dasté, dans la toute nouvelle Comédie de Saint-Étienne ! Soyez ici chez vous.

 

Arnaud Meunier