les artistes de la Fabrique

BENOÎT LAMBERT
Auteur et metteur en scène
directeur de La Comédie de Saint-Étienne

Benoît Lambert étudie l’économie et la sociologie à l’École normale supérieure, le théâtre à l’École supérieure d’art dramatique de Pierre Debauche. Il y rencontre Emmanuel Vérité et crée avec lui en 1993 le Théâtre de la Tentative. Formateur et pédagogue, il intervient dans plusieurs Écoles supérieures d’art dramatique (École du TNS, École de la Comédie de Saint-Étienne). Il est l’auteur d’articles sur l’histoire et la sociologie du champ théâtral, et de plusieurs pièces de théâtre. Ses mises en scène alternent le répertoire classique et les écritures contemporaines et sont marquées par un souci politique, dont le pragmatisme œuvre par le rire.

Il dirige le Théâtre Dijon Bourgogne – CDN entre 2013 et 2021.
Il est nommé directeur de La Comédie de Saint-Étienne le 1er mars 2021.

À découvrir cette saison :
L’Avare de Molière, ainsi que Bizaravar, une forme légère à jouer partout. Il présentera également son dernier texte Un Monde meilleur, épilogue.


PAULINE BUREAU
Autrice et metteuse en scène / marraine de la promotion 32 de L’École de la Comédie
Cie La part des anges

Pauline Bureau se forme au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (promotion 2004). Elle y rencontre les acteur.rices avec lesquel.les elle fonde sa compagnie La part des anges. En 2014, elle écrit et met en scène Sirènes au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN où elle est associée et signe depuis, les textes de la plupart de ses créations. Elle reçoit le prix Nouveau talent théâtre SACD 2015 pour le spectacle Dormir cent ans, le double prix du Public et du Jury de MOMIX 2016 et le Molière 2017 du spectacle Jeune public. En 2019, elle crée Féminines à La Comédie de Caen – CDN de Normandie ; la même année, elle est nommée aux Molières comme « Autrice francophone vivante » et « Metteuse en scène d’un spectacle de théâtre public » pour Mon cœur. Elle créera Pour Autrui en 2021 au Théâtre national de
la Colline.

À découvrir cette saison :
Pour Autrui + intervention pédagogique auprès de la promotion 32 de L’École de la Comédie

PAULINE LAIDET
Metteuse en scène, chorégraphe, comédienne et autrice
Cie La Seconde Tigre

Pauline Laidet se forme à L’École de la Comédie de Saint-Étienne (promotion 2006) et travaille comme interprète pour de nombreux.ses metteur.es en scène. En 2011, elle crée Jackie, un monologue d’Elfriede Jelinek qu’elle joue et met en scène. En 2014, elle fonde sa compagnie La Seconde Tigre et développe une écriture visuelle et physique au service d’une narration théâtrale. En 2016, elle met en scène Fleisch, libre adaptation de On achève bien les chevaux de Sydney Pollack. En 2018, elle commence sa collaboration avec l’autrice Myriam Boudenia dont elle met en scène deux textes se faisant écho sur la question de la révolte et de l’émancipation : Souterrain à la Comédie de Valence – CDN Drôme-Ardèche et Héloïse ou la rage du réel au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN.
En 2021, elle met en scène avec la Maîtrise de l’Opéra de Lyon Les Enfants du Levant, un opéra d’Isabelle Aboulker. Elle prépare actuellement sa première création Jeune public La Nuit labyrinthe pour La Comédie de Saint-Étienne. Titulaire d’un Master 2 et du Diplôme d’État de professeur de théâtre, elle est intervenante en option théâtre, au conservatoire et à la Maîtrise de l’Opéra de Lyon.

À découvrir cette saison :
La Nuit labyrinthe / Tout public à partir de 8 ans

MAÏANNE BARTHÈS
Comédienne et metteuse en scène
Cie Spell Mistake(s)

Après des études en Lettres Supérieures et Philosophie, Maïanne Barthès entre à L’École de la Comédie de Saint-Étienne en 2006. Depuis 2008, elle met notamment en scène Je hais les voyages et les explorateurs d’après Copi et Will Self et Rouge, commande d’écriture à Emmanuel Darley sur la désobéissance civile. Elle collabore régulièrement avec la Comédie de Valence de 2014 à 2019. Elle crée en 2015 la Compagnie Spell Mistake(s) avec le désir de défendre un théâtre politique d’urgence, et axe son projet sur l’écriture de plateau et la collaboration avec des auteur.rices vivant.es, Lucie Vérot notamment. Prouve-le questionne la théorie du complot à travers l’histoire de deux collégiens, tandis qu’Antigone Faille Zero Day explore les formes de résistance et de désobéissance civile liées à internet. Né de l’envie de mettre en pratique une écriture collective qui fait appel plus directement à l’imaginaire, elle travaille désormais à l’aide d’un protocole impliquant les acteur.rices, créateur.rices, technicien.nes dans le processus pour Je suis venu.e pour rien et Le Plateau.

À découvrir cette saison :
Je suis venu.e pour rien
La Comédie accompagnera en production Maïanne Barthès à l’automne 2022 pour sa prochaine création : Le Plateau


ADELINE ROSENSTEIN
Metteuse en scène, comédienne et autrice
Cie Maison ravage

Adeline Rosenstein a grandi à Genève, où elle s’est formée au clown, au jeu d’acteur puis à la mise en scène à l’École Ernst Busch à Berlin. Elle développe depuis le début des années 2000 un travail de création documentaire théâtrale ; entre 2011 et 2016 elle crée d’abord à Berlin puis à Bruxelles les 6 épisodes de la série Décris-ravage sur la question palestinienne et depuis 2017 elle travaille au Laboratoire Poison sur les représentations de différents mouvements de résistance, avec des comédien.nes issu.es de l’ESACT, l’INSAS et du Conservatoire Royal de Bruxelles.

À découvrir cette saison :
Décris-ravage
Labo mobile coproduction 22/23 sera en résidence de création à La Comédie en mars 2022. La Comédie accompagnera en coproduction Laboratoire Poison


FRANÇOISE DÔ
Autrice, metteuse en scène et comédienne
Cie Bleus et Ardoise

Françoise Dô se forme à l’art dramatique au Cours Florent. En 2016, elle fonde la compagnie Bleus et Ardoise. Accompagnée par Tropiques Atrium – Scène nationale de la Martinique, elle met en scène son premier texte Aliénation(s), en 2017.
En 2018, son deuxième texte A Parté est lauréat du programme Écritures de la Cité Internationale des Arts de Paris et publié aux Éditions Tapuscrits. Le spectacle est créé en janvier 2019 à Tropiques Atrium puis présenté à Théâtre Ouvert et au Théâtre Dijon Bourgogne – CDN (Festival Théâtre en Mai). Françoise Dô invente des pièces à l’esthétique sobre et contemporaine où l’écriture brise les tabous et les non-dits au sein de la société.

La Comédie accompagne Françoise Dô en coproduction pour sa prochaine création : Juillet 1961 / résidence de création du 22 au 27 novembre 2022.
+ intervention pédagogique auprès de la promotion 31 de L’École de la Comédie aux côtés du réalisateur Alexandre Donot au printemps 20

Marguerite Bordat – metteuse en scène, scénographe et plasticienne
Pierre Meunier – metteur en scène, réalisateur et comédien

Cie La Belle Meunière


Depuis 1992, La Belle Meunière a pour vocation la création artistique dans le domaine théâtral, sonore, cinématographique et plastique. Le travail de la compagnie explore la relation que les deux artistes entretiennent à la matière : Marguerite Bordat conçoit avec Pierre Meunier les projets dès l’origine, ils y rêvent, les construisent et les écrivent ensemble.
Cette nouvelle page de l’histoire de la Belle Meunière affirme l’intérêt du partage du sens et de la recherche pour repousser les limites de ce que chacun sait faire et oser davantage l’expérience.
Marguerite Bordat et Pierre Meunier ont imaginé et créé Forbidden di Spogersi, présenté au Festival d’Avignon 2015, Zerstorüng, avec les élèves de l’Ecole de marionnettes de Stuttgart, Buffet à vif, avec Raphaël Cottin présenté en juin 2016 au Théâtre de la Bastille, La Vase en 2017, Sécurilif© créé en janvier 2019 au Théâtre des Ilets – CDN de Montluçon et Terairofeu créé en janvier 2020 au Cube, studio théâtre de Hérisson, lieu de production des spectacles de La Belle Meunière mais également lieu de résidence ouvert à d’autres équipes artistiques.

À découvrir cette saison :
Terairofeu / Tout public / à partir de 6 ans
Bachelard Quartet

+ direction d’un atelier ouvert au public avec la promotion 31 de L’École de la Comédie / Hérisson / du 12 au 16 juillet 2022

CAROLINE OBIN
Clown et metteuse en scène
L’Apprentie Compagnie

Caroline Obin se forme en études théâtrales à Paris 3, en cirque au Centre national des Arts du Cirque à Châlons-en-Champagne, puis en arts plastiques à l’Université de Toulouse. À l’issue de ces apprentissages, elle crée son personnage Proserpine qu’elle incarne depuis 25 ans et qui deviendra l’axe principal de son travail. Depuis 1997 et la création de l’Apprentie Compagnie, elle multiplie les expérimentations à travers des codes de jeu allant du théâtre à la performance, de la scène à l’espace public, de l’art clownesque aux arts plastiques. Dans un aller-retour entre scène et recherche sur le clown en milieu humain, elle initie un laboratoire de recherche avec les Fabriques de Liens en 2003, puis crée le projet 7 Clowns 7 Familles 7 Jours pour observer les liens en action dans la cellule familiale. Aujourd’hui, avec le collectif les EnchantReurs, elle expérimente l’art comme service à la personne pour réintroduire de l’imaginaire dans le quotidien des gens. Elle crée une dizaine de spectacles nourris de ses recherches sur le corps social, réalise des installations photos et vidéos dans lesquelles elle met en scène Proserpine.
Parallèlement, Caroline Obin dirige des stages de formation et enseigne dans les Écoles supérieures de cirque et de théâtre.

À découvrir cette saison :
Homo Sapiens

+ intervention pédagogique auprès de la promotion 32 de L’École de la Comédie sous la forme d’un stage clown

Les Comédien.nes associé.es

BAPTISTE FEBVRE
ESTELLE BRÉMONT
THÉOPHILE GASSELIN
MAUD MEUNISSIER

La Comédie accueillera cette saison quatre jeunes comédien.nes sorti.es des Écoles supérieures de théâtre : trois issu.es de L’École de la Comédie et un de l’ESAD. Ainsi associé.es, elles et ils participent aux créations du Centre dramatique, partent en tournée et continuent de se former à travers cette expérience de la scène, par des stages et la découverte du fonctionnement d’une maison de création. Cette année, Estelle Brémont*, Baptiste Febvre, Théophile Gasselin* et Maud Meunissier*, participeront aux tournées de L’Avare et de Bizaravar lequel sera présenté notamment dans les collèges et lycées du territoire (Loire et Haute-Loire).

* issu.es de L’École de la Comédie

EMMANUEL VÉRITÉ
Comédien, auteur et réalisateur d’œuvres audiovisuelles

Emmanuel Vérité suit les cours de l’École supérieure d’art dramatique de Pierre Debauche et Françoise Danell à Paris et ceux du Rose Bruford College of Speech and Drama de Londres. En 1993, il fonde, avec Benoît Lambert, le Théâtre de la Tentative. Il joue sous sa direction les grands rôles du répertoire comme Scapin, Lorenzaccio, Alceste, Matti, Perdican, Tartuffe. Attiré par les formes contemporaines, il lui commande un spectacle sur Erik Satie mêlant musique et théâtre, ce sera Satie, concert avec notes avec la pianiste Anne Queffélec. Comme interprète, il travaille sous la direction de Stéphane Braunschweig, Guy Delamotte, Sophie Renaud, Frédéric Sonntag, Christian Duchange, Pierre Debauche, Robert Angebaud, Daniel Mesguisch, Vincent Poirier… Il joue dans une quinzaine de courts-métrages parmi lesquels Axiome et Merci patron, réalisés par Alexia de Oliviéra Gomez, Fin de Campagne réalisé par Stéphan Castang et tourne avec le plasticien Jean-Charles Massera dans ses œuvres audiovisuelles.
Depuis 2005, il alterne activité de comédien avec l’écriture et la réalisation de courts-métrages. En 2019, il co-réalise avec Patrick Azam Transfert, Prix du Jury du festival du Film en Armagnac 2019 et sélectionné au festival Dreux en Short 2021. Il est diplômé du Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle.
Emmanuel Vérité interprètera Harpagon dans L’Avare et interviendra régulièrement au sein de L’École de la Comédie.