Ce qu’on ressent en haut d’une falaise

Dans une société où le lien social se délite, les pouvoirs publics mettent à disposition des salles de quartier, sans autre moyen, pour lutter contre la solitude. Au 7 rue des Alouettes, cinq personnes se croisent et se rencontrent. Livrés à eux-mêmes dans cet espace sans âme, ces femmes et ces hommes en marge de la société vont reprendre la parole et apprendre à se connaître. Des amitiés se tissent au fil des confidences. Toutes et tous cherchent une manière d’être au monde, se refusant de désespérer des autres.

Au plateau, cinq acteur.rices dirigé.es par l’autrice et metteuse en scène Élodie Guibert, incarnent avec délicatesse ces êtres à part de la société pour mieux approcher la complexité de ces solitudes. Et pour mieux contester l’absurdité de ces nouvelles politiques.

La compagnie Tumulte revient à La Comédie pour la troisième fois avec cette création qui évoque, avec humour et tendresse, la fragilité des liens qui nous unissent.

Distribution

texte et mise en scène Élodie Guibert | avec Marine Behar, Roma Blanchard, Alex Crestey, Antoine Mazauric et Savannah Rol | création lumière Hugo Hamman | création son Romain de Ferron | conception décor Élodie Guibert et Hugo Hamman | regard corporel Kerrie Szuch | costumes Élodie Guibert | construction décor Ateliers de la Comédie de Saint-Étienne – CDN | © Cie Tumulte

production Cie Tumulte | coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; Le Théâtre de Roanne

direction de production Justine Noirot | spectacle répété et créé à La Comète – L’Usine

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène | ven. 22 nov. à l’issue de la représentation