En 2016, la Compagnie Nova lance le triptyque Écrire en pays dominé et développe une nouvelle façon de construire, penser et créer, consacré aux poétiques de la décolonisation et aux amnésies coloniales dans la France d’aujourd’hui.

« À partir d’entretiens, de travail d’enquêtes, de temps long sur le terrain, nous cherchons la porosité entre un théâtre documentaire et un théâtre de fiction. Quels récits naissent du réel ? Comment construire un cadre narratif et des personnages à partir d’une recherche qui s’apparente à une démarche sociologique ? Quel pacte créer avec le spectateur pour dénoncer les sources tout en les oubliant ? Quel acteur prend la parole sur le plateau ? C’est ce que nous proposerons à la promotion 31 : partager ce protocole de recherche, d’écriture et de répétition.

Travailler à Saint-Étienne n’est pas anodin pour nous. Nous avons déjà appréhendé ce territoire, sa mémoire, son histoire ouvrière, son histoire collective et ses migrations. Nous avons arpenté la ville en compagnie des différents acteurs de ses luttes grâce à une intime collaboration avec le Grain Magique et Samir Hadj Belgacem. »


Chloé Bonifay Alice Carré et Margaux Eskenazi

Distribution

avec les élèves comédien.nes de la promotion 31 / Naïm Bakhtiar, Flora Bernard-Grison, Solène Celse, Inès Dhahbi, Emile Faure, Christian Franz, Elodie Laurent, Yasmine Ndong, Yohanis Thomont, Félix Villemur-Ponselle / © Kruwt