Sentir le monde qui m’entoure de manière plus sereine

Partir d’une mosaïque de portraits pour tenter de raconter le monde. C’est le pari de la compagnie Tumulte et de l’autrice et metteuse en scène Élodie Guibert.

Toute la tendresse et l’ambivalence des sentiments humains s’invitent dans cette pièce. Des êtres vivent ensemble, s’amusent comme des enfants et parfois se blessent, alors qu’au beau milieu du plateau, trône une grande armoire, lourde et imposante, symbole d’un étrange héritage. Là, ces jeunes gens tentent de se faire entendre, de dire leurs espoirs et leurs rêves. Les scènes se succèdent au fil des départs, des adieux, des colères et des confidences. Un théâtre sensible porté par des acteur.rices incandescent.es, qui incarnent avec précision, pudeur et poésie, les tumultes de l’existence humaine.

Distribution

texte et mise en scène Élodie Guibert / avec Marine Behar, Romain Blanchard, Alex Crestey, Antoine Mazauric, Savannah Rol / collaboratrice artistique Kerrie Szuch / création et régie son Romain de Ferron / création et régie lumière Hugo Hamman / costumes et décor Élodie Guibert / construction décor Mado Cogné / © Alex Crestey

production Tumulte / mise en scène lauréate de l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais-SACD 2020 / avec le soutien de La Comète, Saint-Étienne ; Théâtre de Roanne ; Théâtre des Clochards Célestes / Lyon et RAMDAM, un centre d’art