Le réel est brouillé, la souffrance indicible, le désir indestructible

Dans les années 60, les cliniques de La Borde et de Saint-Alban sont les lieux emblématiques de la psychothérapie institutionnelle. Cette dernière tente alors de repenser en profondeur la place de l’hôpital psychiatrique dans la société, et notre propre regard sur la folie.

Chaque été, soignant·es et pensionnaires organisent une grande kermesse où un spectacle est créé et interprété par toutes et tous. Ce moment exceptionnel incarne le désir d’ouvrir plus largement les portes de ces cliniques. Cette expérience singulière de la psychiatrie, de la fête et du théâtre a servi de point de départ à la compagnie Courir à la Catastrophe.

Dans cette création, l’équipe nous invite dans les préparatifs et les répétitions de la pièce Comme il vous plaira de Shakespeare. La fable résonne particulièrement ici : la pièce met en scène des personnages se travestissant pour échapper au pouvoir et fuir dans la forêt.

À travers ce théâtre dans le théâtre, le spectacle d’Alice Vannier ouvre avec intelligence et sensibilité une fenêtre sur la vie de celles et ceux qui, marginalisé·es par notre société, tentent de retrouver dignité et liberté.

photos

Distribution

texte écriture collective / mise en scène Alice Vannier / dramaturgie et collaboration à la mise en scène Marie Menechi / avec Anna Bouguereau, Margaux Grilleau, Adrien Guiraud, Hector Manuel, Sacha Ribeiro, Judith Zins / scénographie Lucie Auclair / création lumière Clément Soumy / création son Robert Benz / costumes Léa Emonet / © Théâtre du Point du Jour 

production déléguée Théâtre du Point du Jour, Lyon ; Cie Courir à la Catastrophe / coproduction La Comédie de Saint-Étienne – CDN ; Théâtre de la Cité Internationale / avec le soutien à la résidence du Théâtre 13, Paris

Autour du spectacle

rencontre en bord de scène / 16 nov. à l’issue de la représentation