Je n’ai pas envie d’avoir une solidarité avec un groupe qui me répugne

Être un homme ? Comment résonne cette question aujourd’hui dans un monde encore très marqué par le patriarcat ? Face au public, huit jeunes interprètes racontent avec une sensibilité rare leurs colères, leurs hésitations et leurs fragilités. Ils dessinent une série de portraits subtils et poignants où se lit la difficulté, et parfois la honte, d’être un homme.

Sans concession, mais avec cette vraie tendresse que son titre indique, Julie Berès, accompagnée de Lisa Guez, Kevin Keiss et Alice Zeniter, mène l’enquête sur les contradictions contemporaines de l’identité masculine. Elle construit ainsi un nouveau spectacle passionnant, où les témoignages vécus se mêlent à une impressionnante mise en jeu des corps. La danse, l’émotion et l’humour apparaissent alors comme des armes essentielles pour ouvrir les chemins d’une possible émancipation. Et le spectacle offre à ses huit jeunes interprètes un formidable terrain de jeu, pour tenter de dépasser les injonctions viriles qui les étouffent…

Photos

Distribution

texte Kevin Keiss, Julie Berès et Lisa Guez, avec la collaboration d’Alice Zeniter | mise en scène Julie Berès | avec Bboy Junior, Natan Bouzy, Charmine Fariborzi, Alexandre Liberati, Tigran Mekhitarian, Djamil Mohamed*, Romain Scheiner, Mohamed Seddiki en alternance avec Ryad Ferrad, Saïd Ghanem, Guillaume Jacquemont | chorégraphie Jessica Noita | référentes artistiques Alice Gozlan et Béatrice Chéramy | création lumière Kélig Le Bars assistée de Mathilde Domarle | création son Colombine Jacquemont | assistant à la composition Martin Leterme | scénographie Goury | création costumes Caroline Tavernier et Marjolaine Mansot | © Axelle de Russé

* issu de L’École de la Comédie

production Cie Les Cambrioleurs | coproduction La Grande Halle de La Villette, Paris ; La Comédie de Reims – CDN ; Théâtre Dijon Bourgogne  CDN ; Le Grand T, Nantes ; ThéâtredelaCité – CDN de Toulouse Occitanie ; Scènes du Golfe, Théâtres de Vannes et d’Arradon ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Les Tréteaux de France – Centre dramatique itinérant d’Aubervilliers ; Points Communs – Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise ; Val d’Oise ; Nouveau Théâtre de Montreuil – CDN ; Théâtre L’Aire Libre, Rennes ; Scène nationale Châteauvallon-Liberté ; Théâtre de Bourg-en-Bresse – Scène conventionnée ; La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc ; Le Canal –Scène conventionnée, Redon ; Le Quartz – Scène nationale de Brest ; Espace 1789, Saint-Ouen ; Le Manège-Maubeuge – Scène nationale ; Le Strapontin, Pont-Scorff ; TRIO…S, Inzinzac-Lochrist ; Espace des Arts – Scène nationale de Chalon-sur-Saône ; Théâtre de Saint-Quentin-en- Yvelines – Scène nationale | responsable de production et de développement Léa Marot | attachée de production Mylène Güth | responsable d’administration et de production Lyévine-Marie Chevalier | le décor a été construit par l’Atelier du Grand T, Théâtre de Loire- Atlantique-Nantes | Le texte est publié aux éditions Librairie Théâtrale – collection L’OEil du Prince

 

Autour du spectacle

  représentation en audiodescription | jeu. 28 mars | La représentation est précédée d’une visite tactile des décors et des costumes.

rencontre en bord de scène | mer. 27 mars à l’issue de la représentation