Il y a quelques années, Benoît Lambert et Emmanuel Vérité inventaient ensemble le personnage de Charles Courtois-Pasteur, dit Charlie, un looser flamboyant et lunaire, capable de disserter aussi bien sur l’art du bricolage que sur Marcel Proust ou les acteurs de western.

Aujourd’hui, l’énergumène revient, toujours affublé de son éternelle chemise hawaïenne, le ukulélé en bandoulière, pour une traversée accélérée de l’œuvre immense et inépuisable de Fiodor Dostoïevski. Tout Dostoïevski en à peine plus d’une heure ? Rien n’est impossible pour Charlie ! Naviguant à vue au milieu des intrigues et des personnages, sautant allègrement d’un tour de magie approximatif à une considération sur les séries télévisées, ce clochard céleste trace une route singulière entre érudition et dérision, avec un art consommé du décalage. Il nous entraîne dans un voyage iconoclaste à travers l’œuvre d’un des plus grands auteurs de la littérature mondiale.

Distribution

texte et conception Benoît Lambert et Emmanuel Vérité / avec Emmanuel Vérité / costumes Marie La Rocca / avec la complicité d’Antoine Franchet – scénographe © Mathilde Delahaye

Production déléguée A4 / Coproductions Théâtre de la tentative, Panta Théâtre, Théâtre Dijon Bourgogne – CDN, La Comédie de Saint-Etienne – CDN Benoît Lambert est Artiste de La Fabrique de la Comédie de Saint-Étienne

Presse

Theatral Magazine / ITW Benoît Lambert
Sceneweb / Tout Dostoïevski 
Artistikrezo / Tout Dostoïevski vu par Charlie à la Cité Internationale
Le Petit Bulletin Saint-Étienne / Drôle de type 

+ de presse 

 

Autour du spectacle

Ce seul en scène, décalé et plein d’humour sera joyeusement présenté dans la salle La Stéphanoise, sous la forme d’un cabaret.
Des tables et des chaises seront installées pour l’occasion ainsi qu’un bar éphémère.
Dès 19h le public sera invité à s’installer en salle et pourra commander des boissons et de quoi se restaurer*. Le service sera assuré avant et après la représentation par « La Servante » bar/restaurant de La Comédie.

N’hésitez pas à venir en avance afin de profiter de cette installation particulière qui réserve bien des surprises !

* (Boissons, planches de charcuteries, fromages et soupe en vente)

 

rencontre en bord de scène / 14 déc. à l’issue de la représentation

Projection à la cinémathèque / mar. 6 décembre 14 h 30 et 18 h 30 / L’idiot d’Akira Kurosawa, Japon, 1951, 2h45
Dans le Japon d’après-guerre, recouvert par les neiges, un simple d’esprit est plongé dans un univers de passions destructrices. Une adaptation du roman de Dostoïevski par l’auteur de « Kagemusha ».